Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Etude de la phrase: "Je t'aime" [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 310
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 18
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Etude de la phrase: "Je t'aime" [P]   Mer 28 Fév - 22:20


Ah, « Je t’aime. », quelle belle phrase tout de même. Une phrase courte qui en dit tant ! Cette courte phrase est utilisée dans toutes les situations !
Elle commence par le pronom personnel « Je », mot simple de l’expression du moi. Ce tout petit mot pourrait sembler inintéressant ou alors orgueilleux s'il n’était pas accompagné du « t’ » qui renvoie au pronom personnel « tu ».

Tout comme le « je » ce petit mot peut sembler fort peu intéressant et agressif, le son [t], quel son vilain. Celui-ci utilisé de façon si agressive habituellement se combine avec le « je » pour donner le « moi et toi », le « toi et moi » si joli, si doux.

Mais ces deux petits mots ne vaudraient toujours pas grand-chose s’ils n’étaient pas accompagnés du verbe « aimer ». AIMER, AI-MER, A-I-M-E-R, encore un de ces mots courts.
Pourtant, ce tout petit mot peut exprimer tellement de choses, aimer la mer, aimer la glace à la vanille, aimer : apprécier. Aimer : c’est cool, etc.

Mais derrière ce tout petit mot se cache tant de choses, des sentiments, des émotions, des histoires. Chaque « Je t’aime » prononcé renferme sa part d’importance et de vie.
Alors bien sûr, certains « Je t’aime » sont lâchés par habitude sans réelles émotions mais d’autres, eux… Je vous parle de ces « Je t’aime » lâchés pour la première fois à l’être aimé, à la grand-mère sur son lit de mort, au grand frère s’en allant pour plusieurs années à l’étranger, ou encore le « je t’aime » du matin lorsque tu te réveilles en face de l’homme que tu aimes. Le « Je t’aime » crié dans la rue, celui avant que la voiture s’en aille, celui derrière la porte qui vient d’être claquée par le destinataire.

Ah… Je t’aime… cette phrase ressemblant à Paris, Venise, Florence et Amsterdam à la fois. Sentant tous les parfums les plus exquis du monde… Pourtant un seul lui correspond parfaitement, l’odeur douce et salée des larmes… Car les « Je t’aime » ne sont vrais et pleins que lorsqu’ils sont lâchés avec le dernier souffle, les larmes aux yeux, un dernier contact avec l’autre…
Je t’aime… Quelle phrase magnifique… Trois mots voulant dire tant de choses…  
Je t'aime...

si il => s'il
qui renvoi => renvoie
par habitudes => habitude
lâché pour la première fois => lâchés
en face l’homme => en face de l'homme
Florance => Florence
tant de chose => tant de choses
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1387
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Etude de la phrase: "Je t'aime" [P]   Jeu 1 Mar - 18:09

C'est une idée intéressante, en plus tu dis des choses tout à fait pertinentes, par exemple à propos du "tu" qui vient du latin "iste", un démonstratif souvent utilisée de manière péjorative pour désigner un adversaire, d'où l'impression d'agressivité. J'adore l'idée d'une démarche entre commentaire stylistique, étude linguistique et sensibilité littéraire.

Cependant, il y a deux choses qui m'ont un peu dérangée. Premièrement : beaucoup de répétitions peu élégantes. On est d'accord, je ne te reproche pas la répétition de "Je t'aime", qui donne du rythme, ni la répétition finale "Trois mots voulant dire tant de choses", qui permet de fermer la boucle. Je pense à des répétitions qui donnent l'impression que ça tourne en rond et qui perturbent le rythme :
"Une phrase courte qui en dit tant ! Cette courte phrase est utilisée dans toutes les situations !"
"Ce tout petit mot pourrait sembler inintéressant" / "ce petit mot peut sembler fort peu intéressant" / "ces deux petits mots"
"agressif" / "de façon si agressive"
"tant de choses" / "tellement de choses"
En soi, ces répétitions ne sont pas gênantes, mais comme elles sont toutes ensemble, le rythme en pâtit beaucoup à mon avis.
Il y a aussi la répétition du verbe "lâcher", qui est particulièrement perturbante parce que le verbe semble convenir aussi bien aux "je t'aime" machinaux qu'aux vrais "je t'aime".

La deuxième chose, c'est le mélange des registres. Il y a une confusion entre un registre très scientifique ("qui renvoie au pronom personnel « tu »"), un registre lyrique ("quelle belle phrase tout de même") et un registre plus oral ("Aimer : c’est cool"). Je n'ai rien contre la confusion des registres en soi, mais là ça m'a dérangée. Je pense que c'est parce que la dominante est clairement lyrique et que les autres registres sont plus des touches qui semblent aléatoires. Si vraiment le mélange des registres était assumé ça irait.

Voilà, merci pour ce texte ~


 
 

Etude de la phrase: "Je t'aime" [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Indicateur d'IV
» Mary Higgins Clark - Dans la rue où vit celle que j'aime
» J'aime deux choses
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» [Racine, Jean] Phèdre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Chansons/Poésies-